www.aillet.com

Jean-François Aillet - Sculpteur / Designer - Projets en cours

Accueil | Biographie | Sculpture | Design | Actualité | Dossier de presse | Plan de site | Contact

Base de données

 

Journal de Bord

Qui ? | Quoi ? | Où ? | Quand ? | Comment ? | La grande question ? | Stockage | Évènements

Marche Maritime 2008

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10

11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

31 32 33 34 35 36 37 38 39 40

41 42 43 44 45 46 47 48 49 50

51 52 53 54 55 56 57 58 59 60

61 62 63 64 65 66 67 68 69 70

Répartition géographique
des prélèvements

"Le Solitaire... des marées"

C'est quoi ce projet ?

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

 

REVUE de PRESSE

Bretagne Le Télégramme

Île de Batz Ouest-France

Lorient Ouest-France

Vendée Ouest-France

La Nouvelle République

Interview réalisée par FRANCE INTER
"Allô la planète"
FRANCE INTER

 

VIDÉOS

Durant la marche

Écoles 1 2

 

 

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

Itinéraire 2008
Trait de Côte...

Du sommet du Mont-Saint-Michel jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle en passant par le Tro Breiz, la Bretagne Nord, le Finistère, les îles du Ponant, l’Abbaye Saint-Mathieu de Fine-Terre, Sainte-Anne-la-Palud, la Bretagne Sud, la Loire Atlantique, la Vendée, la Charente Maritime, l’Anse de l’Aiguillon jusqu’à Hendaye en passant par l’intérieur de l’Estuaire de la Gironde, la Voie de Soulac, la Basilique Notre-Dame-de-la-fin-des-Terres, la Dune du Pyla, les Landes, les Pyrénées Atlantiques, le Pays Basque français jusqu’à la Bidassoa, le Pays Basque espagnol, la Guipuscoa, la Biscaye, la Cantabrie, les Asturies et la Galice par le Camino del Norte jusqu’à la Cathédrale de Santiago de Compostela, le Cap Finisterre et la Costa da Morte après 166 jours de marche, 6 mois parti, 3200 km parcourus à pied avec 2 sacs sur les épaules (1 sac à dos et 1 sac ventral, 20 kg de matériel, 10.000 photos prises en chemin, 5 carnets de route Moleskine remplis, plus de 1000 personnes rencontrées, 2 Finistères traversés, 14 îles visitées) pour aller jusqu’au Sanctuaire de la Vierge de la Barque à Muxia.

 

Saint-Jacques-de-Compostelle

 

Tro Breiz + Voie de Soulac + Camino del Norte

Résumé des 166 jours de marche

 

J+001

J+002

J+003

J+004

J+005

J+006

J+007

J+008

J+009

J+010

J+011

J+012

J+013

J+014

J+015

J+016

J+017

J+018

J+019

J+020

J+021

J+022

J+023

J+024

J+025

J+026

J+027

J+028

J+029

J+030

J+031

J+032

J+033

J+034

J+035

J+036

J+037

J+038

J+039

J+040

J+041

J+042

J+043

J+044

J+045

J+046

J+047

J+048

J+049

J+050

J+051

J+052

J+053

J+054

J+055

J+056

J+057

J+058

J+059

J+060

J+061

J+062

J+063

J+064

J+065

J+066

J+067

J+068

J+069

J+070

J+071

J+072

J+073

J+074

J+075

J+076

J+077

J+078

J+079

J+080

J+081

J+082

J+083

J+084

J+085

J+086

J+087

J+088

J+089

J+090

J+091

J+092

J+093

J+094

J+095

J+096

J+097

J+098

J+099

J+100

J+101

J+102

J+103

J+104

J+105

J+106

J+107

J+108

J+109

J+110

J+111

J+112

J+113

J+114

J+115

J+116

J+117

J+118

J+119

J+120

J+121

J+122

J+123

J+124

J+125

J+126

J+127

J+128

J+129

J+130

J+131

J+132

J+133

J+134

J+135

J+136

J+137

J+138

J+139

J+140

J+141

J+142

J+143

J+144

J+145

J+146

J+147

J+148

J+149

J+150

J+151

J+152

J+153

J+154

J+155

J+156

J+157

J+158

J+159

J+160

J+161

J+162

J+163

J+164

J+165

J+166

RM

Credencial

 

 

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

 

Marche Maritime

"Le Solitaire... des marées"

 

Que représentent tous ces tampons ? Depuis toute l'Europe partent des Chemins patrimoniaux qui mènent à pied jusqu'au Sanctuaire de Saint-Jacques-de-Compostelle. Chaque coup de tampon représente en moyenne une journée de marche, à raison de 30 à 50 km/jour, des personnes rencontrées, un accueil, une nuitée. Ils attestent d'un passage et permettent à la personne porteuse de cette Credencial d'avoir un accès prioritaire, partout en Europe, à un hébergement dans une "albergue de peregrinos", une auberge pour les pèlerins. En Europe, les itinéraires de tous ces chemins sont repérés, marqués et identifiés soit par une flèche jaune et/ou soit par une coquille normalisée. A l'arrivée à Santiago de Compostela, ce carnet de pèlerin permet d'obtenir un document nommé Compostela. Arrivé à Cabo Fisterra, il permet d'obtenir une Fisterrana. Arrivé au Sanctuaire de la Vierge de la Barque, à Muxia, il permet d'obtenir une Muxiana. En 2014, à Santiago de Compostela, en présentant ce carnet, j'ai reçu une Cotolaya, un document qui n'est délivré qu'une fois tous les 100 ans. C'est un document spirituel qui n'a de valeur que pour celui qui le porte et qui est allé le faire tamponner. Sans ces coups de tampons, il est impossible d'obtenir tous ces documents à l'arrivée. J'ai vu des gens qui étaient effondrés soit parce qu'ils avaient perdu en chemin leur carnet, soit parce qu'ils n'avaient pas tous leurs tampons. Cela n'a l'air de rien mais lorsque des gens viennent de l'autre bout de la planète, qu'ils ont marché des centaines voire des milliers de kilomètres et qu'au final ils doivent repartir chez eux en sachant qu'ils repartiront sans ces documents, ils sont effondrés. C'est ce qui rend ces documents très précieux pour la personne qui est allée les chercher au cours d'un long cheminement. Ce ne sont ni des diplômes, ni des certificats. Ils n'ont aucune valeur autre qu'une valeur symbolique mais le fait d'être allé les chercher à pied et de les posséder rend ces documents, au retour, une fois dans la vie, bien plus importants que tous les autres documents... Voir Carnets Moleskine.

Itinéraire

Tro Breiz + Voie de Soulac + Camino del Norte

Soit approximativement 3200 km parcourus à pied en suivant la façade maritime depuis le Mont-Saint-Michel jusqu'à l'extrémité de la Galice en passant par la Bretagne nord, la Bretagne sud, toutes les îles du Ponant, la Loire-Atlantique, la Vendée, la Charente maritime, l'estuaire de la Gironde et les Landes jusqu'à Hendaye, pour la partie française. Ensuite, pour la partie espagnole, depuis Hondarribia via le célèbre et mondialement connu Camino del Norte jusqu'à Santiago de Compostela et Fisterra pour enfin arriver à Muxia le 04/09/2008 après être parti seul le 01/04/2008.

 

Au bout de 3200 km parcourus à pied avec 20 kg de matériel sur le dos après 5 mois 1/2 de Marche Maritime, recevoir à SANTIAGO de COMPOSTELA à FISTERRA et à MUXIA ces 3 certificats très officiels de la Ruta Xacobea et de la Costa da Morte est sans aucun doute humainement et dignement le plus bel honneur que je puisse réserver à mes partenaires et à toutes les personnes qui se sont manifestées au cours de ce chemin pour soutenir et aider cette longue marche. Puissiez-vous un jour faire ce chemin. C'est tout le mal que je vous souhaite.

 

Cliquez sur cette coquille
pour voir les tampons de la Credencial

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

Marche Maritime

Qui ?

Présentation avant le départ !

Mon nom est JFA. Je suis sculpteur. J’ai 48 ans lorsque j'entreprends cette marche. J’habite en Normandie. Je travaille au développement d’un projet intitulé « Le Solitaire… des marées » dont je suis l’auteur.

Témoignage
au fil des jours...

Nombreuses peuvent être les questions que l'on peut être amené à se poser avant de partir dès lors que l'on envisage de se mettre en marche d'aussi loin que la Bretagne pour aller jusqu'à Santiago de Compostela. Aussi, me permettrais-je, en toute modestie, d'essayer de vous apporter ici ce témoignage rassemblant en une seule marche le Tro Breiz, la Voie de Soulac, le Camino del Norte :

D'où partir
lorsque l'on décide de partir de Bretagne ?


Quand je suis arrivé à Santiago de Compostela, un pèlerin m'a demandé : "Pour toi, c'était quoi l'étape la plus difficile ?" Parti le 1er avril 2008 du sommet du Mont-Saint-Michel, je venais de mettre 6 mois à relier Saint-Jacques-de-Compostelle, le Cap Fisterra, Muxia, en 166 jours non stop avec 25 kg de matériel sur les épaules en étant passé par la côte française et espagnole (Tro Breiz, Voie de Soulac, Camino del Norte), 3 en 1 pour 3200 km parcourus, il faisait - 2° lorsque je suis parti, j'ai réfléchi avant de lui répondre et avant que je ne puisse lui répondre, il m'a répondu : "Pour moi, l'étape la plus difficile est celle où je me suis décidé à partir !" Après réflexion, c'est probablement vrai, l'étape la plus difficile à passer est celle qui nous fait prendre la décision de nous mettre en marche.

Alors d'où partir
lorsque de toute façon l'on se décide
à aller marcher plusieurs dizaines de centaines de kilomètres ?


Je dirai qu'en partant de Bretagne, le mieux que l'on ait à faire c'est de partir de chez soi, de là où l'on réside, tant l'on n'est pas vraiment à 100 km de plus ou de moins en étant aussi loin du point d'arrivée. Pour ma part, je suis donc parti du sommet du Mont-Saint-Michel avec un objectif simple : relier le Mont-Saint-Michel à Santiago de Compostela en passant par le plus long chemin que l'on puisse faire en partant de ce point de départ. C'est à dire en longeant tout simplement la côte. Ce point de départ depuis la Bretagne mène donc à croiser un autre pèlerinage : le TRO BREIZ. Au départ, on ne sait pas trop ce qu'est ce pèlerinage.

Quelle relation
avec Saint-Jacques-de-Compostelle ?


Quelle relation ce Tro Breiz peut-il avoir avec ce pèlerinage vers Santiago ? En fait c'est lorsque l'on arrive à Santiago que l'on comprend son importance en partant de Bretagne. La Bretagne constitue un finistère, Santiago, en partant de Bretagne c'est aller vers un autre finistère, le second finistère en se référant au point de départ. Le point de départ et le point d'arrivée sont en fait très jumeaux. Aussi, en partant de Bretagne, il est bon, me semble-t-il, pour se préparer, se muscler, se forger le mental, d'effectuer au préalable ce tour de la Bretagne en tant que mise en condition. C'est ce que j'ai fait. J'avais à cela une bonne raison : Je vis en Normandie, Breton d'origine (50% Breton/50% Normand), j'ai éprouvé avant de partir d'aller marcher sur la terre de mes ancêtres. Aussi, avant de partir, comment dirais-je cela ? Munissez-vous, nourrissez-vous de tout ce qui fait votre origine, revisitez-là, redécouvrez-là tant cela vous servira énormément sur ce chemin vers Saint-Jacques et surtout n'oubliez pas de coudre une hermine sur votre sac ou sur votre chapeau.

Le fameux TRO BREIZ...

Comment l'aborder ? Je savais qu'en partant du Mont-Saint-Michel, j'allais devoir avant affronter la façade maritime bretonne par des temps pas toujours très cléments (c'est le moins que l'on puisse dire quand la mer décide de pousser ses embruns à terre...) et qu'en second lieu le chemin côtier n'allait pas être équipé de gîtes d'étapes à l'instar de ceux que l'on peut trouver en Espagne. Pour cela, je n'y suis pas allé par quatre chemins. J'ai pris la décision d'emmener avec moi un objet peu encombrant, très léger, quelque chose que l'on ne trouve pas dans le civil : un sur-sac de couchage des commandos de marine qui permet de bivouaquer n'importe où par n'importe quel temps, par n'importe quelle température garantissant en tous temps de dormir au sec, d'être sec et de rester sec. C'est là l'une des recommandations les plus importantes que je vous ferais si vous décidez de partir de Bretagne : munissez-vous d'un sur-sac de couchage. Vous ne le regretterez pas. Deuxième recommandation : Où que vous soyez, dans chaque village, passez dire un petit bonjour à l'instituteur, au maire, au patron du PMU, etc. Vous partez de loin... Dites-vous bien que le bouche-à-oreille à partir d'un moment vous précédera. Une personne rencontrée trois jours plus tôt dans un village sera sans aucun doute la personne qui vous invitera chez elle trois jours plus tard ou aura parlé de vous à ses ami(e)s qui seront ceux qui vous accueilleront car ils auront entendu parler de vous par cette même personne même si ce jour-là elle n'est pas là. C'est cette magie que j'ai pu vivre et rencontrer partout en Bretagne tout le long de la côte : une extraordinaire solidarité, une chaîne humaine. Aussi, quand vous être dehors avec un sac-à-dos par tous les temps, c'est très important. Autre recommandation importante : Dans les cafés, dans les bars, n'allez pas en terrasse. Allez vous déharnacher de votre sac et vous asseoir directement au bar. C'est là que vous allez faire les rencontres. Au départ on vous regardera bizarrement, on vous jaugera sans rien vous dire. Commandez à vous faire servir une Cervoise et à partir de là, vous allez voir la magie que cela enclenche...

Au sortir du TRO BREIZ...

Là, vous aurez déjà l'impression d'avoir accompli quelque chose de... d'indescriptible. Vous ne sentirez plus le poids de votre sac sur le dos. Vous aurez mal au pieds et cela c'est plutôt bien tant c'est important de faire craquer ses os avant de partir. Vous serez enfin préparés pour commencer à descendre. Une fois que l'on quitte la Bretagne, c'est plat !!!...et c'est tout droit jusqu'aux Pyrénées. Cependant, n'allez pas trop vite. Regardez bien autour de vous ce qui s'opère... Car vous allez croiser différentes régions qui vont progressivement vous renseigner sur ce que vous avez appris en Géographie et en Histoire à l'école. C'est durant tout cette descente vers les Pyrénées une lente et fabuleuse révision de votre Histoire et de votre Géographie que vous allez faire et vivre. Vous allez voir, c'est fabuleux.

La façade Atlantique
jusqu'aux Pyrénées...


Là, il n'y a pas que la ligne droite qui est possible... Il y a quelques îles en chemin ! Je vous recommande d'aller en visiter quelques unes. Personnellement, je me suis arrêté sur 14 d'entre-elles : les temps de repos sont nécessaires. A Royan, si vous longez la côte, vous allez devoir passer l'estuaire de la Gironde. Je vous y invite car de l'autre côté vous allez croiser votre chemin avec Nôtre-Dame du Bout des Terres. C'est important de passer la voir avant d'aller à Saint-Jacques. Je ne vous dis pas pourquoi. Cela, ce sera à vous de le découvrir sur place. De là, vous avez deux possibilités : Soit longer la côte, soit descendre le long des bords de la Gironde pour aller jusqu'à Bordeaux. Personnellement, j'ai choisi de descendre par l'intérieur de l'estuaire de la Gironde. Ah ! Pas totalement fou ! Il y a là tous les grands crus et cépages que l'on trouve sur toutes les bonnes tables de tous les plus grands restaurants du monde. Alors je crois que ça vaut le coup d'aller voir de ce côté-là... !!!

A Bordeaux, rejoignez la Dune du Pila et surtout, faites-là en entier par le dessus (3 km de long) à marcher sur la colonne vertébrale de la plus haute dune de sable d'Europe, en venant de Bretagne, j'aime mieux vous dire que c'est quelque chose à ne pas manquer de faire quand l'on sait que 99% des touristes ne font que monter en haut pour s'y faire photographier et se contentent ensuite de redescendre l'escalier... Bah ! c'est triste ! Alors puisque vous êtes arrivés jusque là, faites-vous au moins ce plaisir de trois bonnes heures de marche pour la traverser. Après, c'est tout droit, tout droit, tout droit, tout droit, la longue traversée des Landes. Bon, ne vous embêtez pas trop, il y a dans ce coin-là beaucoup de terrains d'entraînement militaire alors passez plutôt par l'intérieur jusqu'au courant de Huchet. A partir de là n'allez pas trop vite, profitez des plages avant et après Biarritz car dès que vous arriverez au niveau d'Hossegor va commencer à apparaître à l'horizon un truc qui va vous émerveiller, vous séduire et enfin vous méduser ! Vous... vous allez progressivement comprendre que vous allez devoir passer ce truc qui commence à apparaître devant vous : les Pyrénées !!! Et quand on vient de Bretagne, j'aime mieux vous prévenir, la Bretagne, vous allez trouver que finalement c'est très très très plat la Bretagne à côté de ce qui se présente en face de vous sur la ligne d'horizon !!!

Vous êtes venus là pour cela, non !!! (???) pour passer les Pyrénées... pour aller jusqu'à Saint-Jacques !!! C'est bien cela, non ???

Bon, ben, je vous conseille de vous attarder un peu dans quelques bars basques avant de vous décider car ce qu'il y a devant, c'est... c'est grand, c'est pointu, c'est..., ça change de l'océan, c'est sûre !!! Une fois que vous serez arrivés à Hendaye, ne commettez pas l'erreur que font tous les français qui partent vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Ne passez pas par Irun. A Hendaye, allez jusqu'au bout du port et prenez là la traversière qui vous fera passer la Bidassoa, le fleuve qui sépare la France de l'Espagne. De l'autre côté vous serez arrivés, au bout d'un long et lent voyage, en Espagne. A partir de là, tout change. Vous ne parlez pas la même langue. Tout est différent, vous perdez vos repères sauf un, le plus important à partir de maintenant : Vous allez jusqu'à Santiago de Compostela et non plus jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle. C'est une petite nuance mais c'est une différence de taille la façon de nommer le lieu dans sa vraie phonétique. Vous êtes à présent à Hondarribia. Là, faites une pause car ce qui vous attend à partir de là va se prolonger sur plus de 800 km. Ben, oui, il n'y a que les français qui pensent que les Pyrénées s'arrêtent à la frontière française !!! Nan, Nan, Nan !!! Ça ne fait que commencer !!! Alors à Hondarribia, chose très importante, il faut aller voir, avant de continuer, la Vierge Noire de la chapelle de Guadalupe, y faire tamponner sa credencial et à partir de là...

BUEN CAMINO !!!


Personnellement, en sortant de la chapelle de Guadalupe, je suis passé par la montagne pour rejoindre Pasaia, par le mont Jaizkibel. C'est très physique mais c'est une mise en condition pour ce qui attend ensuite et quand vous serez arrivés là-haut alors là, le paysage... Je vous dis simplement : allez-y voir !!!

A partir de là, vous entrez de plein pied dans ce que l'on appelle le CAMINO DEL NORTE (le Chemin du Nord) pour aller vers le Sud en passant par l'Ouest.

Le Camino del Norte, c'est, c'est, c'est... Bah, je ne sais pas, je ne trouve pas les mots pour le décrire, moi je l'ai fait avec 25 kg de matériel sur le dos alors que je ne suis qu'un tout petit bonhomme, quand je pense que tout le monde dit que c'est lourd à porter un sac alors qu'en fait tout est dans la tête !

Faites-le un jour ! Faites-le un jour ce chemin ! Faites-le depuis la Bretagne, vous verrez que c'est beaucoup mieux que ce que les gens en disent. Le Camino del Norte est vraiment un chemin à part.

Si vous avez envie d'aller jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle, c'est lui qu'il faut prendre tant il est encore un chemin d'aventure.

CREDENCIAL ?

Au départ, on ne connaît pas ce nouveau mot ni véritablement son sens ni ce qu'il représente. Ce n'est qu'au retour que l'on mesure vraiment ce nouveau vocabulaire assimilé et son importance qu'il prendra ensuite dans notre vie pour le reste de notre vie. Quand je suis rentré, je ne reconnaissais plus mes marques, je ne savais plus où étaient mes choses, mes objets, la seule chose à laquelle je pouvais me raccrocher était cette CREDENCIAL, ce bout de papier que j'avais soigneusement protégé en chemin, tout le long du chemin. A mon retour, je me suis rendu compte que ma CREDENCIAL mesurait 5,6 m de longueur une fois dépliée. Elle est une partie du chemin, celle qui nous aide à nous ré-ancrer après être allé la faire encrer.

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

Marche Maritime

3 en 1

2 saisons parti.

2 finistères parcourus.

5 carnets de route Moleskine remplis.
Plus de 1000 personnes rencontrées.
Plus de 10 000 photos prises en chemin.

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

Marche Maritime

Transformation
pendant la marche !

A La Rochelle...
(Pas de rasoir : 100 g de moins à porter !)

A Camaret...

Sur l'île d'Aix...

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

Marche Maritime

Quoi ? ...
Pour quoi Faire ?

Je fais prélever les sables de toutes les mers du monde. J'invite des personnes à participer et à faire connaître cette dynamique de prélèvement international de matière première autour d'elles afin de m'aider à rassembler 7000 sables pour le projet "Le Solitaire... des marées".

Ce projet, officiellement publié par l’Institut Français de la Mer dans la plus ancienne revue maritime française La Revue Maritime, est un projet de sculpture pour lequel je fais prélever les sables de toutes les mers du monde.

Écoutez cette interview de 5 mn diffusée par RADIO FRANCE sur FRANCE INTER lors de l'émission "Allô la planète" dans laquelle je m'exprime brièvement sur ce projet global et sociétal :

 

Interview France Inter ADSL Haut débit

Je compte organiser 7 rencontres internationales, une tous les 1000 sables, afin de rassembler la matière première qui est nécessaire à sa réalisation.

En 2007, pour fêter le 100ème prélèvement arrivée, j’ai organisé, avec l’aimable participation des Monuments Nationaux, la 1ère Rencontre Internationale « Le Solitaire... des marées » au Cellier de l’Abbaye du Mont-Saint-Michel. Une centaine de collecteuses et de collecteurs, dont des scientifiques, des artistes, des écrivains, etc., sont venus de partout pour voir les 110 premiers sables reçus ainsi que la maquette du "Solitaire ... des marées".

Voir le FILM FILM 1 ( Durée : 17 mn ) ADSL Haut débit

 

Propos d'investigation

Sculpter la mer À l'intérieur des terres

Voir Propos de Recherche

 

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

 

Prélèvements
réalisés en chemin

0191

Pors-Pin

0192

île Vierge

0193

Aber-Wrac'h

0194

Porz Meur

0195

Pointe du Petit Minou

0196

Ecole de l'île de Sein

0197

Les Pierres Plates

0198

Pointe de Kerpenhir

0199

Ecole de l'île d'Aix

0229

Plage du Veillon

0200

Dune du Pilat

0204

Biscarosse-Plage

0225

Plage de Trengendin

0226

Plage d'Itzurun

0227

Plage de Lires

0228

Muxia

Marche Maritime

Invitation à participer
aux prélèvements

Quelques prélèvements
réalisées en cours de chemin...

Sable prélevé par les élèves
de l'école de l'île d'Aix...

Sable prélevé par les élèves
de l'école de l'île de Sein...

Sable prélevé par JFA
au pied du phare de l'île Vierge...

Sables prélevés par Erika Kramer
au Festival de Cannes, en Irlande, dans le Colorado, etc.

A mon retour de cette Marche Maritime, Erika Kramer est venue me remettre, à Paris, ces 7 nouveaux prélèvements

Sable prélevé par Ellen Jüngerhans
sur la Costa da Morte à Muxia...

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

 

Marche Maritime

Un peu de pédagogie en chemin :

Intervention et explication
de la démarche auprès des élèves
de l'école du TRAIT D'UNION,
à Saint-Georges d'Oléron,
lors de mon passage
sur l'île d'Oléron...

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

 

Marche Maritime

Rencontre insolite...

En chemin, j'ai croisé ma route avec ces deux-là, parmi plus de 1000 personnes rencontrées. Ils rentraient au pays après 2 ans 1/2 de voyage autour du monde, plus de 40 pays visités avec leurs vélos...

Là,
Chloé & Olivier
 
JFA vous tire un Grand coup de CHAPEAU
et CHAPEAU BAS !!!

Bicyclettesnomades

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

Marche Maritime

Entrée en Espagne
par le Camino del Norte...

Playa de Silencio...

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

Marche Maritime

Au bout du chemin...

CREDENCIAL

Témoignage d'une CREDENCIAL : Au départ, on ne connaît pas ce nouveau mot ni véritablement son sens ni ce qu'il représente. Ce n'est qu'au retour que l'on mesure vraiment ce nouveau vocabulaire assimilé et son importance qu'il prendra ensuite dans notre vie pour le reste de notre vie. Quand je suis rentré, je ne reconnaissais plus mes marques. Je ne savais plus où étaient mes choses, mes objets. La seule chose à laquelle je pouvais me raccrocher était cette CREDENCIAL, ce bout de papier que j'avais soigneusement protégé en chemin, tout le long du chemin. A mon retour, je me suis rendu compte que ma CREDENCIAL mesurait 5,6 m de longueur une fois dépliée. Elle est une partie du chemin, celle qui nous aide à nous ré-ancrer après être allé la faire encrer...

Compostela délivrée
à SANTIAGO

Muxiana délivrée
à Muxia

Fisterrana délivrée
à Fisterra

   

Après 5 mois 1/2 de Marche Maritime, au bout de 3200 km parcourus à pied, avec 20 kg de matériel sur le dos, recevoir à SANTIAGO de COMPOSTELA, à FISTERRA et à MUXIA, ces 3 certificats très officiels de la Ruta Xacobea et de la Costa da Morte est sans aucun doute humainement, et dignement, le plus bel honneur que je puisse réserver à mes partenaires et à toutes les personnes qui se sont manifestées au cours de ce chemin pour soutenir et aider cette longue marche. Puissiez-vous un jour faire ce chemin. C'est tout le mal que je vous souhaite !

 

Compostela
délivrée à SANTIAGO

Fisterrana
délivrée à Cabo FISTERRA

 

 

Muxiana
délivrée à MUXIA

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

Marche Maritime

Retour au point de départ...

Traversée de la Baie du Mont-Saint-Michel, au retour de Saint-Jacques-de-Compostelle, après 6 mois de Marche Maritime. A quoi j'ai ajouté ensuite 6 mois d'isolement sur l'île de Molène + 800 km de marche supplémentaires à raison de deux rotions insulaires quotidiennes pendant 180 jours pour observer la Rotation des littorines.

 

Bronze offert au retour de Saint-Jacques-de-Compostelle après 6 mois de marche maritime à travers le Tro Breiz, la Voie de Soulac et le Camino del Norte réalisé par l'artiste franco-ivoirienne Kaïdin-Monique Le Houelleur après qu'elle ait réalisé à Paris cette empreinte de mon pied droit qu'elle a ensuite fait couler à Abidjan. Il ne me reste plus maintenant qu'à aller mériter le gauche ! Rencontre avec Kaïdin-Monique Le Houelleur Photos du Bronze offert

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

 

2008

1er Itinéraire Culturel
Européen

166 jours
3200 km
à pied

 

 

10.000 Photos prises en chemin

 

Retrouvez les étapes sur le Journal de Bord
Voir la Credencial détaillée ►
Credencial

Marche Maritime 2008

 

Traductions

Allemagne Royaume-Uni Russie Espagne Pays-Bas

Archives + de 18.500 km de marches à ce jour CREDENCIAL

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014 (A)

2014 (B)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

La conception,
le design, l'administration,
le traitement numérique
des pages de ce site web,
tout est conçu et géré au quotidien par JFA
depuis 1998.

© Les oeuvres présentes
sur aillet.com sont soumises
aux dispositions des différentes
législations nationales et internationales sur la protection des droits d'auteurs. Toute reproduction ou utilisation est interdite sans autorisation écrite de l'auteur.
 

Prélèvement international de matière première

Intention : Faire rassembler le plus rapidement possible, par 7000 personnes à travers toute la planète, 7000 sables de toutes les mers du monde afin de faire venir la silice nécessaire pour réaliser le diamant destiné à aller coiffer le projet "Le Solitaire... des marées" et concevoir une place publique destinée à rassembler les sables de toutes les mers du monde autour de ce projet.

 

Où envoyer votre prélèvement ?