BALTICA ATLANTICA / Bienvenue en FINLANDE

BALTICA ATLANTICA / Bienvenue en FINLANDE (!!!) ❤❤❤ (!!!) : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Finlande (!!!) ❤❤❤ (!!!)

◇◇◇◇◇◇◇

ESPOO. HELSINKI. Dans combien d’endroits ai-je apporté ce cube depuis que je l’ai apporté à l’Astronaute Jean-François CLERVOY sur le Tarmac militaire de NOVESPACE d’où il a été porté en apesanteur : http://www.aillet.com/Novespace/index.htm (???) ❤❤❤

Je n’ai pas encore vraiment fait le compte mais c’est maintenant dans plusieurs centaines d’endroits en Europe.

Là, à l’instar de l’environnement minéral des Alignements de CARNAC et/ou de ceux de ERDEVEN et/ou des Allées couvertes, Dolmen, Menhir et autres Cairns que je suis allé voir un peu partout, pour marquer la fin de ma quarantaine en FINLANDE et pour le début de l’acheminement de ce cube jusqu’à la mer de Barents, nous sommes allés le hisser, ce matin, avec Roy Renwall et Tuomas Timgren, au sommet de ce rocher jadis transporté par les glaces.

Cet acte marque le commencement de l’acheminement de ce cube à travers toute la FINLANDE.

Il y aura des centaines d’autres endroits comme celui-ci, le temps de prendre tous les contacts nécessaires avec les réseaux et responsables des Institutions finlandaises pour préparer L’EXPÉDITION BALTICA ATLANTICA FINLANDIA.

…/…

Comment lire et comprendre ce nouvel environnement où tu poses tes pieds, où la roche lisse et polie affleure de partout dans le paysage telle une immense dalle usée sans épaisseur de terre sur laquelle d’immenses blocs de cailloux semblent avoir été déposés là un peu partout comme semés à la volée au pied des arbres (???)

Que s’est-il passé là (???)

Pour comprendre cet environnement, je me réfère et je revisite ces prélèvements qui m’ont été apportés par le Professeur Jacques MOREAU, PhD, Molecular Mechanisms of Development du Jacques Monod Institute, Program in Development and Neurobioly, UMR7592 CNRS – Paris Diderot University, qui est allé me prélever les sables les plus au Nord et les plus au Sud de la planète pour “Le Solitaire… des marées” dans le cadre de ses Missions polaires et antarctiques.

Jacques MOREAU est allé, à maintes reprises, dans le cadre de ses recherches, poser des balises dans le grand Nord sur des glaciers pour en étudier la fonte.

Il se faisait déposer en hélicoptère avec 80 à 150 kg de matériel, un flingue en bandoulière sur le ventre, et il avançait “…en couture…” pendant 800 km pour aller déposer, au fur et à mesure, tout le long de son itinéraire, des balises sur la glace pour étudier et comprendre la dynamique et la vitesse de fonte.

Au début de ses observations scientifiques glaciaires, ils ne comprenaient pas ce qui se passait… là où il y avait d’immense lacs, ces lacs disparaissaient dans la nuit en une nuit.

Il posait ses balises et, peu de temps après, elles se retrouvaient toutes à sec. Que se passait-il (???)

Jusqu’au jour où ils ont compris que ça ne faisait pas que fondre en surface par le dessus de la glace mais aussi par le dessous et plus rapidement par le dessous que par le dessus.

Qui avait-il en dessous de la glace (???)

En dessous de la glace, il y avait ces immenses dalles rocheuses étendues sur des territoires entiers et, au dessus de cette roche, reposaient les pieds d’immenses cathédrales glacières qui ressemblaient aux piliers de la “Plage des Cathédrales” en Galice. Les glaciers reposent sur ces immenses piliers de glace. La glace fondant pas en dessous des glaciers forme d’immenses rivières qui érodent et lissent la pierre, formant, années après années, ces immenses dalles de plateaux rocheux.

En surface des glaciers, se forment d’immenses lacs d’eau douce qui se vident comme un lavabo par un phénomène de siphon en quelques heures dès lors que le bouchon des entonnoirs cède. L’eau s’écoule alors par le dessous du glacier.

Maintenant, là où ici, au dessus de ce plateau rocheux, il y avait d’immenses glaciers de plusieurs kilomètres d’épaisseur, il ne reste plus que cette Roche qui affleure sur laquelle ont été déposé au fur et à mesure de courants de fonte ces immenses blocs rocheux. Ensuite, une fine couche de limon s’est constituée et la végétation est apparue, maigres arbres aux racines filtrantes à même la roche.

Je suis ici sur le plateau de la mer Baltique originelle, la plus jeune mer de la planète. C’est en ce sens que je vais maintenant faire prélever les sables de tous les lacs de FINLANDE, dans la poursuite de L’EXPÉDITION BALTICA ATLANTICA avec une extension supplémentaire : “FINLANDIA” qui nommera et définira L’EXPÉDITION “BALTICA ATLANTICA FINLANDIA” (!!!) ❤❤❤ (!!!) pour aller prélever les sable de plus de 1800 lacs afin de rassembler à HELSINKI les sables de toure la FINLANDE à des fins artistiques, scientifiques, pluridisciplinaires.

N°0825 :
http://www.aillet.com/collecte/base/sables/09/pages/0825.htm

N°0755 :
http://www.aillet.com/collecte/base/sables/08/pages/0755.htm

N°0577 :
http://www.aillet.com/collecte/base/sables/06/pages/0577.htm

N°0445 :
http://www.aillet.com/collecte/base/sables/05/pages/0445.htm

Bienvenue en FINLANDE (!!!) ❤❤❤ (!!!)

…/…

www.aillet.com
◇◇◇◇◇◇◇

Jean-François Aillet

A propos Jean-François Aillet

Sculpteur / Designer / Marcheur : Après plus de 60.000 km parcourus seul en auto-stop à travers toute l'Europe dès l'âge de 14 ans, dont un peu plus de 22.000 km parcourus à pied, une Marche Maritime de 3200 km par la côte en 6 mois de marche, 7 jours sur 7, par tous les temps avec 20 kg de matériel sur les épaules depuis le Mont-Saint-Michel jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle via le Camino del Norte, Cabo Fisterra et Muxia, 800 km parcourus à pied autour de l'île de Molène en 180 jours de marche insulaire en mer d'Iroise à la vigie des embruns, passé la cinquantaine, ça apprend la simplicité et l'humilité. Dans le cadre de BALTICA ATLANTICA, je viens de traverser l'Europe à pied depuis MUXIA jusqu'à UPPSALA. Voir : Credencial Globale. Je vous en souhaite une agréable découverte. MISE à JOUR en COURS.
Ce contenu a été publié dans VISUELS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.