Regard sur quelques nouveaux arrivages…

069406890687068206790660066906710698069507000707071107240726072707350737074007500751076007550756075707580765076707740778

La moyenne des arrivages cette année est approximativement d’un nouveau sable tous les deux jours dans ma boîte aux lettres. Soit près de 200 nouveaux arrivages. Voir : Grille 07 0601 à 0700 / Grille 08 0701 à 0800

Ils arrivent lentement, certes, face à ce qui est demandé, mais, cependant, ce serait commettre une erreur d’appréciation de croire qu’ils n’arrivent pas tant ils arrivent du global.

0774

S0760_070

Venant du global, quand je compare les résultats obtenus en 2012, au regard de la communication qui a été envoyée, le constat est le suivant : Les sables arrivent. Ils arrivent pour ainsi dire tous de l’extérieur. Par exemple, une même journée, trois prélèvements ont été réalisé à Monument Valley, aux USA, pendant que quelques heures plus tard trois autres étaient prélevés de l’autre côté de la planète alentours de Dubaï, aux Émirats arabes unis, par des personnes qui ne se connaissent pas. Ils sont pour ainsi tous prélevés à l’initiative de personnes extérieures à la Normandie, et, pas par n’importe quelles personnes, c’est le moins que l’on puisse constater…

0660

Lire la suite N°0660

0757

Lire la suite N°757

0755

Lire la suite N°755

0723

Lire la suite N°723

0777

Lire la suite N°777

Je ne peux pas nommer tout le monde ici, veuillez m’en excuser. Je vous adresse cependant, à toutes et à tous, un grand MERCI pour vos participations et implications. Vous pouvez croire que vos participations sont loin d’être neutres au regard de la qualité des prélèvements effectués par l’Astronaute Charlie Duke de la Mission Apollo 16 qui a marché sur la Lune N°0660 et par sa femme Dottie, par toute l’équipe du prélèvement N°0757, par ces deux adultes paraplégiques qui nous ont donné une grande leçon d’humilité à l’occasion de leur prélèvement N°0723, etc., etc.

Je tiens ici à adresser un immense MERCI à un homme, Jean Fabre, auteur du prélèvement N°0777. Quand j’ai reçu son prélèvement, alors qu’il est âgé de 87 ans, je me suis posé cette question : Comment se fait-il qu’un homme aussi prestigieux, aussi renommé, connu mondialement par tous les géologues, cet ami de Théodore Monod, soit présent dans ces prélèvements alors que je ne suis pas encore arrivé à 1000 prélèvements et qu’en ma région les normands ne participent pas à cette dynamique malgré la communication diffusée ?

Je n’ai trouvé qu’une réponse à cela. A la vue évidente des résultats que j’obtiens, ce projet n’est manifestement pas placé au bon endroit et un tel projet ne peut rester éternellement dans une étable, même si j’ai des amis en Normandie qui me prêtent généreusement cette étable pour y organiser la présentation du stockage.

En conséquence, j’ai pris la décision de rechercher un nouveau lieu pour changer d’échelle et d’écrin afin de catapulter et placer cette dynamique de présentation dans un nouvel espace devant être situé impérativement sur une terre de marcheurs, à la croisée des chemins de Santiago de Compostela. Cela afin de permettre à cette dynamique de trouver tout le rayonnement qu’elle mérite et à ce projet de prendre son envol.

Seul, on ne peut pas faire grand chose, en équipe, la magie peut parfois intervenir et surprendre. Je vais donc changer de lieu afin d’apporter toute cette valeur ajoutée dans un endroit géographiquement beaucoup plus passant que la Basse-Normandie.

Je vous en dirai un peu plus dans les prochains mois, compte tenu des objectifs en cours et des évènements à venir pour faire honneur à l’arrivée du 1000ème sable. Cette arrivée étant estimée aux alentours de la fin du premier semestre 2013, si la vie le veut.

Bien à vous, au plaisir de vous lire
et de vous rencontrer.

www.aillet.com

Jean-François Aillet

A propos Jean-François Aillet

Sculpteur / Designer / Marcheur : Après plus de 60.000 km parcourus seul en auto-stop à travers toute l'Europe dès l'âge de 14 ans, dont un peu plus de 22.000 km parcourus à pied, une Marche Maritime de 3200 km par la côte en 6 mois de marche, 7 jours sur 7, par tous les temps avec 20 kg de matériel sur les épaules depuis le Mont-Saint-Michel jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle via le Camino del Norte, Cabo Fisterra et Muxia, 800 km parcourus à pied autour de l'île de Molène en 180 jours de marche insulaire en mer d'Iroise à la vigie des embruns, passé la cinquantaine, ça apprend la simplicité et l'humilité. Dans le cadre de BALTICA ATLANTICA, je viens de traverser l'Europe à pied depuis MUXIA jusqu'à UPPSALA. Voir : Credencial Globale. Je vous en souhaite une agréable découverte. MISE à JOUR en COURS.
Ce contenu a été publié dans Communication, Prélèvements, VISUELS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.