Collecte à Balanec…

AMBA_025

15 mars 2009 : île de Balanec. Comment parler de cette île si sauvage, si saisissante, tellement saisissante, sur laquelle je suis allé faire cette collecte N°0270 en fin d’hiver 2009 ? Je ne suis pas resté très longtemps sur cette île minuscule, juste quelques heures, au regard des quelques enfants qui y sont nés au beau milieu de cette mer d’Iroise défiant mille et une tempêtes.

Quelques heures pour aller m’imprégner et me rendre compte de cet univers à la fois si exposé aux intempéries et en même temps tellement onirique. Quelques heures pour aller m’y recharger en énergie auprès des géants velus de la mer d’Iroise ! Car si aujourd’hui l’île n’est plus habitée par les hommes, elle n’en reste pas moins habitée par ses premiers habitants : Des géants velus tapis dans la roche granitique, aux mille et unes formes si étranges que l’on ne sait pas si les nuits par temps de pleine lune ils ne se déplacent pas sur l’île pour se donner rendez-vous pour des veillées magiques.

AMBA_024

Que dire de celui-ci qui ressemble à une personnalité connue ?

AMBA_054

Que dire de cet autre ?

AMBA_055

Que dire du visage de cette maman allongée dans la lande ?

AMBA_076

Et celui-là ? N’est-il pas de la famille des lapins ?

AMBA_018

Et que dire de cette maman hérisson accompagnée de son petit ?

AMBA_048

Il n’y a pas à dire : Balanec est une île velue où la pierre est bien plus vivante qu’on ne pourrait le penser à première vue… La nuit sur cette île, en plein hiver, en pleine tempête, je crois qu’il vaut mieux croire aux fantômes si l’on veut y avoir des amis ! Ici, en mer d’iroise, la terre celtique ne m’est jamais apparue aussi chamanique qu’ailleurs.

Bien à vous, au plaisir de vous lire.

JFA
www.aillet.com

Jean-François Aillet

A propos Jean-François Aillet

Sculpteur / Designer / Marcheur : Après plus de 60.000 km parcourus seul en auto-stop à travers toute l'Europe dès l'âge de 14 ans, dont un peu plus de 22.000 km parcourus à pied, une Marche Maritime de 3200 km par la côte en 6 mois de marche, 7 jours sur 7, par tous les temps avec 20 kg de matériel sur les épaules depuis le Mont-Saint-Michel jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle via le Camino del Norte, Cabo Fisterra et Muxia, 800 km parcourus à pied autour de l'île de Molène en 180 jours de marche insulaire en mer d'Iroise à la vigie des embruns, passé la cinquantaine, ça apprend la simplicité et l'humilité. Dans le cadre de BALTICA ATLANTICA, je viens de traverser l'Europe à pied depuis MUXIA jusqu'à UPPSALA. Voir : Credencial Globale. Je vous en souhaite une agréable découverte. MISE à JOUR en COURS.
Ce contenu a été publié dans 06 - RESIDENCE D'ECRITURE, 6 MOIS SUR L'ILE DE MOLENE, île de Balanec, île de MOLENE, VISUELS, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.