ALABAMA (USA) & EXPANSION

Nouvelle collecte effectuée : La N°0264, en ALABAMA (USA), par Christian MARC et Léna.

…/…

En vacances pendant les fêtes de Noël, chez ma fille qui vit aux U.S.A (et travaille chez “Hertz”. Voir bouteille … ) à Foley en Alabama, j’ai voulu apporter ma contribution au projet  “Le Solitaire… des Marées”.

Moi même, Arénophile depuis quelques années, j’ai tenu à adhérer à ce magnifique projet… j’espère de tout cœur une participation massive pour que ce ne reste pas qu’un rêve un peu fou.

J’ai collecté le sable le 19 décembre 2008 sur la plage au bas de la ” Highway 59 ” avec ma petite-fille ” Lena ” 3 ans qui a contribué à remplir la bouteille…
Bonne collecte,
Amicalement

Christian

Le Sable provenance :
Ville : Guif Shores
État : Alabama
Pays : U.S.A

…/…

COLLECTE ABSOLUMENT EXEMPLAIRE :

Whouaaaaeeee ! Voilà une collecte absolument exemplaire !

Photos envoyées sur CD-Rom, lettre descriptive détaillée !

Volume demandé, bouteille parfaitement emballée et protégée !

MERCI Christian pour ce professionnalisme qui fait véritablement vraiment plaisir.

RAPPEL : Le 16 Septembre 2004, les côtes d’Alabama ( Guif Shores, Orange Beach ) et de Floride ( Pensacola ) furent frappées par le terrible Ouragan “IVAN”.

MERCI à vous, Christian et Léna. Je tiens ici à vous adresser vraiment un immense MERCI pour le professionnalisme démontré par cette nouvelle collecte effectuée à l’autre bout de la planète, rapportée ensuite en Europe et envoyée, après, sur cette toute petite île isolée où je me trouve en ce moment pour écrire un livre de plus de 600 pages dans lequel je vais bien sûr parler de ce projet ‘Le Solitaire… des marées” tant vous imaginez bien que lorsque l’on est parrainé par l’homme qui représente les 5 marines françaises au plus haut niveau de l’état et lorsque l’on est accueilli au sommet du Mont-Saint-Michel par le MONUM, le Centre des Monuments Nationaux, ce n’est pas tout à fait ni pour ni dans la perspective de faire n’importe quoi n’importe comment.

Votre collecte démontre que, si le sable est un grand voyageur, lorsque l’on veut bien se donner la peine de lire entre les lignes, les choses peuvent être prises très au sérieux. Ce qui aide alors l’humain à grandir et à s’élever un petit peu pour toute la communauté humaine.

Que votre collecte ait été acheminée d’aussi loin fait vraiment chaud au cœur tant par le sens que l’acte induit que par l’effort déployé devant la matière la plus pauvre et la plus humble de toute la planète. Surtout lorsque, en plus, cette matière a été exposée à une telle catastrophe qui rend ensuite les humains un peu plus humbles qu’ils ne le sont ordinairement.

Aussi, pour vous répondre, quant au devenir de ces collectes, lorsque :…vous espérez de tout cœur une participation massive pour que ce ne reste pas qu’un rêve un peu fou…”, vais-je prendre ici un peu de temps pour apporter globalement quelques explications basiques. Comme je m’en exprimais, lors d’un précédent Post, ces collectes de matière première arrivent de loin tant par la géographie que par le passé dont elles sont porteuses. Si, après deux pleines pages publiées dans le TÉLÉGRAMME, une interview Radio et une interview télévisée FR3, je me fais traiter, ici, par les Bretons, de “Marchand de sable” et de “Doux-Dingue“, il ne faut pas s’en inquiéter, ce n’est qu’une apparence !

Les sables arrivent, à leur rythme (Il y a un paramètre TEMPS Délta “T”), du monde entier (Il y a des coordonnées géographiques à prendre en compte), par des humains (Il y a un paramètre sociologique et culturel), et ils arrivent. C’est ce qui importe et cela était prévisible tout comme la suite de l’expansion des collectes est prévisible. Cette expansion est régie par un certain nombre de paramètres qui obéissent à un principe de lois, naturelles, mathématiques, dont l’une est : LA SUITE DE FIBONACCI.

C’est un principe universel :

Les 6 premiers mois : 40 collectes sont arrivées. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, elles ne sont pas arrivées de la proximité mais des antipodes : Île de Pâques, Kerguelen, Japon, Iran, etc.

Les 6 mois suivants : 100 collectes étaient réunies. Des collectes de scientifiques, d’architectes, d’artistes, d’agriculteurs, etc. Soit une représentation très diverse et très variée de l’organisation de la société humaine. Avec 110 collectes, il a été rendu possible d’organiser une première rencontre internationale.

1an après, ce sont 265 collectes d’arrivées. Tout cela principalement grâce à un effet de “bouche-à-oreille”, sans tapage médiatique, sans publicité, sans budget culturel.

Cette Marche Maritime de 3200 km que je viens d’aller faire durant 6 mois a eu pour intention et pour objectif d’aller semer des graines, des intentions, des invitations à collecter. Si je raisonne en agriculteur, pour que cela puisse pousser, il faut ensuite arroser. C’est ce que je suis à présent occupé à faire en écriture.

Ensuite viendront d’autres paramètres qui donneront à cette dynamique d’expansion des coefficients logarithmiques exponentiels que l’on retrouve dans toutes les courbes d’hystérésis.

Un temps d’action est nécessaire pour impulser. Ensuite vient une dynamique proportionnelle d’accélération. Les collectes arrivent par cette dynamique. Je n’en demande pas 70.000 mais 7000. C’est à dire une quantité infime.

Si je regarde cette courbe de Gauss, je peux dire que la dynamique de ces collectes n’en est qu’à son tout début. Par contre, une fois que l’accélération va s’opérer et s’enclencher, va apparaître alors un seuil de décollage qui enclenchera le processus d’hystérésis et comme chacun sait, lorsqu’une impulsion est lancé, elle ne s’arrête pas aussitôt. Là où je demande 7000 collectes face à un organisme vivant qui compte près de 6 milliards d’individus, arrivera un moment où un peu plus de 7000 collectes arriveront. C’est prévisible. Il faut juste savoir être patient car on ne pose pas un projet de 250 tonnes comme cela du jour au lendemain sur une place publique.

Bien à vous, au plaisir de vous lire.
Amitié.
JFA
www.aillet.com

Jean-François Aillet

A propos Jean-François Aillet

Sculpteur / Designer / Marcheur : Après plus de 60.000 km parcourus seul en auto-stop à travers toute l'Europe dès l'âge de 14 ans, dont un peu plus de 22.000 km parcourus à pied, une Marche Maritime de 3200 km par la côte en 6 mois de marche, 7 jours sur 7, par tous les temps avec 20 kg de matériel sur les épaules depuis le Mont-Saint-Michel jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle via le Camino del Norte, Cabo Fisterra et Muxia, 800 km parcourus à pied autour de l'île de Molène en 180 jours de marche insulaire en mer d'Iroise à la vigie des embruns, passé la cinquantaine, ça apprend la simplicité et l'humilité. Dans le cadre de BALTICA ATLANTICA, je viens de traverser l'Europe à pied depuis MUXIA jusqu'à UPPSALA. Voir : Credencial Globale. Je vous en souhaite une agréable découverte. MISE à JOUR en COURS.
Ce contenu a été publié dans île de MOLENE, Prélèvements, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.