11 Janvier 2009 : Chapitrage structuré

11 Janvier 2009 : Le chapitrage du livre est terminé et structuré.

Voilà 10 jours que je me levais à 6h30 tous les matins pour lui tourner autour à longueur de journées, pour le retourner et pour le manipuler dans tous les sens. Finalement, il aura fini par s’emboîter ce dimanche 11 janvier 2009.

Pour le mettre en place, j’ai adopté la même technique et la même méthodologie que celles que j’avais adopté lorsque j’ai eu à concevoir, voilà 17 ans de cela, une double collection de poussettes-landaus pour enfants.

A cette époque, j’avais réussi à relever ce challenge de concevoir une double collection de poussettes-landaus en trois mois. Collection qui, 6 mois plus tard, faisait la UNE et sortait au Salon international du matériel de puériculture“Le Monde de l’Enfant”, à Paris, à la Porte de Versailles, pour se vendre ensuite pendant plus de cinq ans sur les marchés européens et asiatiques.

Aussi, j’ai donc adopté cette même technique et cette même méthodologie que celles que l’on m’a appris au Centre d’Etudes Supérieures Industrielles ( Cesi ), en 1992, lorsque j’y ai été formé comme Designer Industriel Management, pour aborder la conception, la structuration et l’organisme vivant de ce livre. Une collection de poussette, c’est l’un des produits les plus difficiles et les plus périlleux à concevoir et à mettre en œuvre tant les paramètres à intégrer et à prendre en compte sont nombreux, les normes Afnor draconiennes, les paramètres de sécurité incontournables, etc., et lorsqu’il faut que tout cela se plie correctement avec plus de 70 références de pièces différentes, je vous laisse imaginer le casse-tête ! A cette époque, la concurrence sortait des poussettes d’1m d’encombrement au pliage, j’avais réussi le challenge de baisser cet encombrement de 25 cm (Certes, je n’avais pas compté mes nuits blanches pour y arriver !).

Revoir ce challenge :

Comment naissent les poussettes ?

Aborder la conception de ce livre, au retour de cette Marche Maritime de 3200 km, dans mon esprit, c’est la même chose. Ce livre doit obéir à un cahier des charges. Il doit répondre à un certain nombre de paramètres et de critères. C’est un PRODUIT. Un livre est un PRODUIT.

Il me reste donc trois mois pour le produire. Depuis le 2 janvier, je me lève à 6h30. Pour produire ce livre, je vais m’appliquer la même hygiène de vie que pendant la marche. Au fur et à mesure de la marche, progressivement, j’ai augmenté ma distance quotidienne à parcourir : Parti de 15 km/jour, j’ai fini par des étapes de 45 km/jour. Là, je vais faire la même chose mais avec le temps : Quotidiennement, je vais remonter d’une minute par jour la sonnerie de mon réveil pour pouvoir me lever naturellement à 6h00 puis à 5h45 puis à 5h00 du matin en Mars 2009 afin de produire cette somme d’écriture structurée et structurante.

Bien à vous, au plaisir de vous lire.

JFA
www.aillet.com

Jean-François Aillet

A propos Jean-François Aillet

Sculpteur : Après plus de 50.000 km parcourus seul en auto-stop à travers toute l'Europe dès l'âge de 14 ans, dont un peu plus de 15.000 km parcourus à pied, une Marche Maritime de 3200 km par la côte en 6 mois de marche, 7 jours sur 7, par tous les temps avec 20 kg de matériel sur les épaules depuis le Mont-Saint-Michel jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle via le Camino del Norte, Cabo Fisterra et Muxia, 800 km parcourus à pied autour de l'île de Molène en 180 jours de marche insulaire en mer d'Iroise à la vigie des embruns, passé la cinquantaine, ça apprend la simplicité et l'humilité. Voir : Credencial Globale. Je vous en souhaite une agréable découverte.
Ce contenu a été publié dans 06 - RESIDENCE D'ECRITURE, 6 MOIS SUR L'ILE DE MOLENE, île de MOLENE, Cloître d'écriture, Résidence d'écriture, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.