31 Décembre 2008 : Marque-Pages renseignés

Arrivé le 1er Novembre 2008 sur l’île de Molène, il m’aura fallu, en tout et pour tout, 2 mois pour renseigner, un à un, la totalité des marque-pages de mes 5 carnets de route Moleskine, revisiter toutes les étapes, noter tous les noms, refaire scrupuleusement le parcours au quotidien en visionnant toutes les photos, prendre toutes les annotations nécessaires à l’écriture, déployer ce linéaire aérien nécessaire à la fois à la vision d’ensemble, au recoupement structurel des informations, etc.

Parti le 1er Avril 2008 du Mont-Saint-Michel, j’aurai donc mis 150 jours pour parcourir 3200 km en marchant pour arriver jusqu’à Santiago de Compostela par le chemin le plus long que l’on puisse faire depuis le Mont-Saint-Michel pour rejoindre Santiago de Compostela par la côte. 156 jours pour arriver jusqu’à Cabo Fisterra, 157 jours pour arriver jusqu’au Sanctuaire de la Vierge de la Barque à Muxia. Rentré le 13 septembre 2008, je serai donc parti 166 jours.

Ces marque-pages à présent renseignés, l’écriture va maintenant réellement commencer le 1er Janvier 2009. Date à laquelle je m’enferme pendant trois mois sur l’île de Molène pour mener l’écriture du livre de cette Marche Maritime jusqu’au 30 Mars 2009. Le mois d’avril étant réservé à la relecture de l’écriture.

Dans le même temps, je prépare à distance la Marche Transafricaine de 2000 km que je vais faire en Afrique en 2010 avec la Sculpteur Kaïdin Monique Le Houelleur.

Voir : MARCHE TRANSAFRICAINE 2010

2008 tire à sa fin. Aussi, avant et pour finir cette année 8 du premier siècle de ce troisième millénaire naissant, avant de passer à l’année 9, permettez-moi de recopier ici et de vous inviter à lire ce que m’a écrit, ci-dessous, sur mon premier carnet de route Moleskine, au cours du printemps de cette année, l’une des 1000 personnes rencontrées sur mon chemin, à Carnac, le 22 mai 2008, tant ce qu’il a écrit m’a touché, et, je crois, vaut lecture avant d’attaquer cette année 2009 :

…/… Quand on arrive, on est neuf et on a rien : C’est le zéro.
Puis vient le deux : La direction de notre vie.
Ensuite le trois : La 1ère base. Relier trois points est la base élémentaire.
A partir de cette base, on peut construire, s’élever : C’est le quatre.
Puis vient le cinq et le six reliés à la famille et à notre activité
au sens de la Communauté.
Enfin arrive le sept : Le chiffre du doute et de la foi.
Dois-je continuer ? Vais-je y arriver ?
Le doute nous envahit et l’on peut tout abandonner.
Si on passe ce cap, on arrive au huit, le moment de récolter
le ou les fruits de tout notre cheminement.
Cela est à la fois positif à nos yeux, mais aussi négatif à ces mêmes yeux.
Dans tous les cas, c’est toujours un moment fort.
Pour terminer, voilà le neuf.
Le moment de faire le point.
Que dois-je garder ?
Que dois-je recommencer ?
Tout cela pour retourner au zéro… (Tout comme la mer caresse le sable)
.
…/…

De conclure sur ce même carnet de route Moleskine, après qu’il m’ait écrit ce texte :

…/… Merci à toi, loin de ma famille, tu m’as redonné le courage et la foi, tels les sables de notre terre, unis, nous sommes tous reliés. Absents par la présence, nous sommes tous unis au plan divin. Bon courage et merci pour ton message. Jacques Rouchier, Carnac, le 22 mai 2008 (Anniversaire 50 ans).
…/…

Je venais de passer l’Isthme de Penthièvre dans la journée, Les Sables Blancs, la Piste Forestière du Bois d’Amour, La Baie des Anges, pour enfin arriver en fin de journée à Carnac. C’était la première fois de ma vie que je posais mes pieds à Carnac. Je me suis assis à la terrasse du Café “La Bise’ Trotte”. J’ai commandé une bière. Jacques Rouchier m’a adressé la parole. Je l’ai invité à prendre une bière et à venir s’asseoir à ma table. Nous nous serons croisés une demie heure dans la vie. Cet alignement de chiffres qu’il m’a écrit à Carnac vaut, je crois, tous les alignements.

Je vous souhaite, à toutes et à tous, un Bon Réveillon 2008 et surtout une Bonne Année 2009.

Bien à vous, au plaisir de vous lire.

JFA
www.aillet.com

Jean-François Aillet

A propos Jean-François Aillet

Sculpteur / Designer / Marcheur : Après plus de 60.000 km parcourus seul en auto-stop à travers toute l'Europe dès l'âge de 14 ans, dont un peu plus de 22.000 km parcourus à pied, une Marche Maritime de 3200 km par la côte en 6 mois de marche, 7 jours sur 7, par tous les temps avec 20 kg de matériel sur les épaules depuis le Mont-Saint-Michel jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle via le Camino del Norte, Cabo Fisterra et Muxia, 800 km parcourus à pied autour de l'île de Molène en 180 jours de marche insulaire en mer d'Iroise à la vigie des embruns, passé la cinquantaine, ça apprend la simplicité et l'humilité. Dans le cadre de BALTICA ATLANTICA, je viens de traverser l'Europe à pied depuis MUXIA jusqu'à UPPSALA. Voir : Credencial Globale. Je vous en souhaite une agréable découverte. MISE à JOUR en COURS.
Ce contenu a été publié dans 06 - RESIDENCE D'ECRITURE, 6 MOIS SUR L'ILE DE MOLENE, île de MOLENE, Cloître d'écriture, MOLESKINE, Résidence d'écriture, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.